Intex Challenger K1 : Avis & Test

kayak gonflable intex challenger k1
Rapport qualité prix
0%
Confort
0%
Polyvalence
0%

Notre avis général

4,7

4.6/5

Le Challenger K1 est une alternative bon marché qui offre une excellente valeur, en particulier si vous avez un budget limité et que vous avez besoin d’un kayak pour une personne amusant et fonctionnel.

L’Intex Challenger K1 est l’un des kayaks gonflables les plus abordables du marché ! Il est livré en kit complet, de sorte que rien ne s’oppose à une excursion immédiate en kayak.

Nous voulions voir par nous-mêmes la maniabilité de ce kayak de la marque Intex et s’il pouvait rivaliser avec un kayak gonflable de haute qualité.
Ce kayak gonflable existe également en version deux personnes. Si vous désirez pagayer avec quelqu’un d’autre, assurez-vous de lire notre évaluation de l’Intex Challenger K2.

Sommaire

Spécificités techniques

  • Nombre de personnes : 1
  • Longueur : 274 cm
  • Largeur : 76 cm
  • Poids : 12,8 kilos
  • Taille de l’emballage : 41cm x 58cm x 22cm
  • Poids max : 100kg
  • Pression : 0,0069 bar
  • Matériel de fabrication : PVC
  • Marque : Intex

Avantages & Inconvénients

Par-dessus tout, la plus grande force du Challenger K1 est son prix extrêmement attractif, fourni avec tous les équipements nécessaires. L’intérieur est petit et étroit, ce qui constitue le principal inconvénient pour les personnes de grande taille (+ d’1,95 m). Par conséquent, il est soit impossible de pagayer, soit extrêmement pénible. Le matériau et les caractéristiques de conduite indiquent également que ce canoë-kayak est adapté pour s’amuser sur l’eau dans des conditions optimales.

Mise en place et premières impressions

L’Intex Challenger K1 est emballé dans un petit sac de transport léger. Avec le sac de transport fourni, le bateau peut être transporté confortablement sur de courtes distances grâce à son poids léger de 12,8 kilos. Le sac de transport, par contre, n’est pas très solide. Le matériau du sac est si fin qu’un petit trou est apparu au fond du sac après la première utilisation.

Le kayak gonflable est facile à mettre en place et très pratique ! Vous devez déplier le kayak afin de le gonfler. L’Intex Challenger K1 possède deux chambres à air, une au fond et une sur le côté, chacune étant gonflée par une valve Boston. 

Les valves Boston sont des valves à vis à double sens qui permettent de gonfler et de dégonfler l’air rapidement et en toute sécurité. Même si l’une des chambres à air tombe en panne, il est toujours possible d’atteindre le rivage en toute sécurité grâce aux chambres à air séparées.


La pompe fournie est utilisée pour gonfler d’abord la chambre inférieure. Le gonflage ne prend que quelques minutes. Malgré cela, plusieurs coups de pompe à air sont nécessaires en raison de la petite taille de la pompe. 

Heureusement, le kayak n’est pas trop grand. Après avoir gonflé le fond, il faut remplir d’air la deuxième chambre, qui forme les côtés et le pont du kayak.

Le bateau a atteint sa forme définitive après le gonflage des deux chambres à air. L’intérieur ne semble pas être particulièrement spacieux. Une fermeture à crochets et à boucles se trouve sur le plancher et sert à fixer le siège.

Vous pouvez également mesurer la pression d’air correcte si vous n’êtes pas sûr du moment où elle est atteinte. À cette fin, Intex a imprimé une échelle de mesure sur chaque chambre. La bande de mesure incluse permet de déterminer s’il y a suffisamment d’air dans les chambres à air ou si l’une d’entre elles doit être poussée vers le haut.

La pompe à air peut être utilisée pour gonfler le siège. Celui-ci se compose d’un dossier et d’un coussin d’assise gonflé. Le dossier est fixé aux parois latérales et peut être réglé en fonction de vos besoins. Le siège est un peu trop large et encombrant pour le petit intérieur du bateau. En revanche, dès que le siège est entièrement installé dans l’habitacle, il se fixe fermement dans le bateau. La notion de fixation du siège par velcro, proposée par le fabricant, est simple et bonne.

 L’aileron détachable se fixe en dessous le kayak (voir ci-dessous), c’est un composant vraiment essentiel, il améliore considérablement la stabilité directionnelle, surtout dans les kayaks gonflables.

feuille de contr le kayak aileron aileron directionnel pvc bateau gonflable.jpg q90.jpg

En moins de 8 minutes, le bateau était totalement gonflé !

Nous devons admettre que nous avons déjà assemblé l’Intex Challenger K2, donc nous sommes familiers avec le processus. Néanmoins, nous pensons qu’un temps de montage de 10 à 15 minutes sera suffisant.

Après un examen approfondi du bateau, nous découvrons rapidement que la rigidité des tubes est inférieure à celle des kayaks gonflables de haute qualité. Comme la pression de service du kayak n’est que de 0,069 bar, il ne fallait pas s’y attendre. La pression d’air des kayaks gonflables de qualité supérieure est nettement plus élevée. Cependant, compte tenu du prix, on ne peut pas s’attendre à une pression de service plus élevée. D’une part, les chambres à air devraient être traitées selon des normes plus élevées afin de tolérer des pressions de fonctionnement plus élevées. D’autre part, une pression d’air plus élevée serait inefficace lorsqu’elle est combinée avec le matériau du bateau. D’autre part, la faible pression rend ce matériau plus résistant au contact avec le sol et les pierres, car la peau fine peut facilement céder.

Outre la possibilité de ranger les bagages derrière le siège à l’arrière, le kayak dispose également d’un filet à bagages à l’avant.

Cela donne beaucoup d’espace pour les bagages supplémentaires, qui doivent être rapidement à portée de main (par exemple, des chaussures, une bouteille d’eau, un sac…). Derrière le siège, il n’y a pas beaucoup d’espace et il est bien sûr difficile de l’atteindre même en pagayant. C’est pourquoi nous apprécions encore plus le grand filet à bagages à l’avant.

Avis de l'Intex Challenger K1 sur l'eau

Il n’y a pas de poignées sur le kayak gonflable. Elles ne sont pas non plus nécessaires. Le bateau est compact et léger, ce qui le rend facile à transporter sur l’eau. Il est un peu plus difficile d’y entrer en raison de la couverture. Cependant, comme le bateau est stable dans la mer, le chavirement est peu probable.

La poupe et la proue du kayak gonflable sont conçues pour être légèrement fermées. Cela permet de réduire considérablement la pénétration des embruns. Pour les personnes de grande taille, cependant, c’est un inconvénient. L’Intex Challenger K1 est trop petit pour moi parce que je suis trop grand pour lui (1,95 m). De plus, la verrière est relativement petite, ce qui donne une impression de claustrophobie. Sinon, l’Intex Challenger K2, qui peut aussi être pagayé comme un kayak simple, est une bonne option.

La manœuvrabilité et la stabilité directionnelle sont très correctes. L’aileron est indispensable pour tout kayak, car il améliore considérablement les performances sur l’eau. Cependant, il ne peut pas rivaliser en termes de performance avec d’autres gonflables, comme l’Intex Explorer K2.

Ceux qui ne sont pas familiers avec d’autres kayaks trouveront que la vitesse est adéquate et agréable. Pour des aventures tranquilles sur un lac calme, l’Intex Challenger K1 est idéal. Si vous souhaitez faire une excursion en kayak avec d’autres kayakistes qui pagaient des kayaks gonflables de haute qualité ou même des kayaks à coque fixe, le Challenger K1 n’est pas fait pour vous. Le kayak gonflable n’est pas assez rapide pour cela.

Sur un petit lac tranquille, nous avons mis l’Intex Challenger K1 à l’épreuve. Le temps était parfait. Nous ne conseillons pas ce bateau pour de longs voyages sur de grands lacs ou des rivières à fort débit avec la possibilité d’un contact avec la terre. Pour de telles raisons, l’épaisseur du matériau du bateau et la pression de l’air sont insuffisantes.

On remballe !

Le démontage a été simple et rapide. Il suffit d’expulser une petite quantité d’air tout en pliant ou en s’assurant qu’il n’y a pas d’objets pointus sur le sol qui pourraient l’endommager. Une fois l’air totalement évacué, le bateau et tout son équipement rentreront sans difficulté dans la valise de transport.

Ce que pensent les acheteurs

capture d’écran 2022 04 01 à 13.57.21
capture d’écran 2022 04 01 à 13.55.31
capture d’écran 2022 04 01 à 13.56.41

Notre avis final

L’Intex Challenger K1 convient aux personnes qui veulent essayer de pagayer pour la première fois. Sur le marché, ce kayak gonflable est le seul kayak pour une personne destiné aux novices. Il est particulièrement adapté aux courtes aventures de pagaie sur des eaux calmes. L’embarcation est livrée sous forme de kit complet avec une variété d’accessoires essentiels, y compris un aileron et une pagaie, ce qui vous permet de commencer à pagayer immédiatement.

Le Challenger K1 ne doit pas être comparé à un kayak à coque fixe, même s’il s’agit d’un kayak gonflable de bonne qualité. Si vous savez que vous allez pagayer plusieurs fois au cours de la saison et que vous ne voulez pas vous limiter aux eaux calmes, vous devriez investir dans un bateau de meilleure qualité. Bien que le prix d’achat soit plus élevé, il existe des différences significatives dans les caractéristiques de maniabilité et la qualité.