Intex Challenger K2 : Avis & Test​

Notre avis général

4,7

4.6/5
Rapport qualité prix
0%
Confort
0%
Polyvalence
0%

Vous n’avez fait du kayak qu’une seule fois en vacances et vous avez toujours voulu recommencer, mais vous ne vouliez pas dépenser beaucoup d’argent pour un bon kayak ? Le Challenger pourrait vous convenir. Un choix abordable qui offre juste la quantité appropriée d’accès et de plaisir pour le kayakiste pas si sérieux.

Sommaire

L’Intex Challenger K2 est un canoé kayak gonflable pour deux personnes avec une capacité de 182 kilos. Il pèse 12,5 kilos et est fabriqué en vinyle PVC de calibre 30. Il est livré avec des pagaies, une pompe et un kit de réparation.

Avantages & Inconvénients

Maniabilité

Nous sommes impressionnés par la facilité avec laquelle ce kayak se comporte sur l’eau, étant donné qu’il ressemble à un flotteur de piscine surdimensionné. Il est bas, ce qui facilite l’entrée et la sortie du kayak et le rend plus stable à pagayer, surtout si vous vous hissez après une baignade rafraîchissante au milieu du lac. 

Cela lui permet également de capter moins de vent, ce qui rend le fait de pagayer dans le vent plus simple que de pagayer dans le vent dans un voilier plus haut. Il est aussi doté d’un long aileron, qui facilite le suivi. Nous avons découvert qu’avec la longueur du bateau de, il y avait assez de place pour que deux personnes puissent pagayer confortablement.

Les pagayeurs plus grands, en revanche, seront plus à l’étroit. Nous avons par ailleurs remarqué que le fait de ne pas fixer l’aileron sur le Challenger le rendait beaucoup moins stable.

Bien que nous apprécions les pagaies offertes, nous les avons trouvées fragiles et inefficaces pour nous éloigner de dangers tels que la rive ou une branche qui empiète. De plus, comme le Challenger n’a pas de dalot, l’eau qui entre dans votre bateau vous suivra jusqu’à ce que vous puissiez en sortir et le retourner. Cependant, pour un kayak gonflable, nous avons trouvé que ce bateau se maniait plutôt bien.

Confort

Bien que ce kayak ne soit pas idéal pour une promenade de huit heures en amont de la rivière, il est idéal pour de courtes excursions. Il est facile d’y entrer et d’en sortir car il est bas et a des courts côtés.

Le Challenger semble être un bateau plus large qu’il ne l’est en réalité, car les côtés ne sont pas aussi épais que ceux de certains concurrents et ne s’enfoncent pas autant dans la zone des sièges. Les sièges sont gonflables et se fixent à l’aide de velcro et de boucles, ce qui vous permet de choisir une position plus confortable pour vous. Les pagaies fournies avec le kit sont également assez légères, ce qui est toujours un plus. Elles ont des poignées légèrement spongieuses, ce qui les rend plus confortables que la plupart des autres pagaies du marché. Enfin, la proue du kayak est dotée d’un filet pratique pour ranger toutes les affaires supplémentaires que vous souhaitez apporter, mais ne vous attendez pas à ce qu’elles restent sèches !

Si nous apprécions la solidité de la fixation des sièges, nous avons trouvé que les dossiers étaient un peu courts. Ce n’est peut-être pas un problème si vous vous penchez en avant pour pagayer, mais ces sièges rendent plus difficile de se détendre et de lever les pieds. Nous avons été parfaitement satisfaits de passer une heure ou deux à pagayer dans ce bateau bon marché.

Facilité de gonflage et mise à l'eau

Le Challenger est l’un des kayaks gonflables les plus faciles à monter. Il n’y a que deux compartiments (le plancher et la coque/les côtés), ainsi que les sièges, qui doivent être gonflés. Il comprend également une jauge de mesure utile pour vous aider à déterminer si le kayak est suffisamment gonflé. Lorsque vous avez terminé votre aventure aquatique, il vous suffit de sécher le Challenger avec une serviette, inutile d’attendre que le tissu sèche au soleil pendant des heures. Le kayak entier, y compris tous ses composants tels que les pagaies et la pompe, se replie sans effort dans son sac de rangement spacieux.

Nous avons rapidement constaté à quel point la pompe fournie est peu pratique, même si nous aimons avoir une installation complète dès le départ avec le Challenger. Elle est inefficace et pas du tout ergonomique. Cette pompe est l’une des caractéristiques de cet appareil que nous avons le moins appréciées, mais si le coût supplémentaire ne vous dérange pas, il est facile de trouver une autre pompe correspondant aux valves. Les instructions de gonflage/dégonflage du Challenger sont au mieux comiques, mais même sans instructions imprimées, c’est un kayak simple à mettre en place. Bien que nous aimions la commodité de la jauge de remplissage intégrée, elle est extrêmement petite et transparente, ce qui la rend facile à perdre dans le sable.

Portabilité

Malgré sa taille, ce kayak est tout de même raisonnablement portable. Le sac dans lequel il est livré offre suffisamment de place non seulement pour le matériel (bateau, pagaies et pompe), mais aussi pour deux gilets de sauvetage si vous prévoyez le coup. 

Le Challenger se replie dans une forme pratique pour le rangement hivernal au fond d’un placard. Les pagaies sont également légères, et avec un poids total de 14 kilos, ce bateau gonflable est l’un des plus légers que nous ayons testés !

Si vous ne transportez que l’embarcation (sans les pagaies ni la pompe), vous n’avez qu’un peu plus de 10 kg à votre charge. De plus, l’embarcation est équipée de cordes à l’avant et à l’arrière qui permettent de l’attraper et de la quitter rapidement si vous souhaitez la gonfler depuis votre voiture et la descendre jusqu’à l’eau.

Bien qu’il s’agisse de l’un des modèles de kayaks gonflables les plus légers que nous ayons examinés, transporter 10 kg de quoi que ce soit dans un sac de voyage sans bandoulière et avec de petites poignées n’est pas particulièrement agréable. 

Durée de vie

La durabilité du Challenger K2 est l’aspect le plus négatif. Le fait que, lors de notre premier gonflage de la coque, un renflement significatif est apparu le long d’un côté au milieu, malgré que nos testeurs aient méticuleusement utilisé la jauge fournie pour obtenir la bonne quantité d’air, est probablement l’aspect le moins inspirant de ce kayak. Ce renflement a non seulement grandi au fil des utilisations, mais il s’est également étendu à l’autre côté du kayak, rendant l’ensemble plus large.

Il y a bien des pièces de réparation, mais elles sont petites et auto-adhésives (comme un autocollant), au lieu d’avoir une colle séparée et plus forte pour les maintenir en place. Cependant, malgré l’utilisation intensive de ce bateau, nous n’avons jamais eu besoin de le réparer.

Un autre aspect de ce bateau qui nous a inquiétés est le fait qu’il n’y ait que deux chambres à air. C’est fantastique pour gagner du temps et économiser des efforts lors du montage et du démontage du bateau. Si votre coque éclate pendant que vous êtes sur l’eau, la seule chose qui vous maintient à flot sera le plancher (et les sièges). Nous pensons que ce ne sont pas de bonnes chances, alors apportez (et portez) un gilet de sauvetage pour chaque personne sur n’importe quel bateau, surtout celui-ci. 

Si vous cherchez un kayak gonflable pour un week-end ou une saison, il peut vous convenir ; mais ne vous attendez pas à quelque chose d’ultra résistant.

Notre avis final

L’Intex Challenger K2 est un kayak gonflable très abordable et très populaire parmi les débutants.

Il est livré avec de nombreux d’accessoires et il ne manque rien pour commencer à pagayer dès réception du colis ! 

Il n’est conçu que pour les petites excursions sur les eaux calmes où le plaisir de la baignade et la détente sur l’eau sont au premier plan. Ce n’est pas un bateau pour les personnes et les pagayeurs ambitieux qui ont l’intention de faire des tours de plusieurs heures.

Suivez-nous sur Facebook
comment sécher un kayak gonflable ?
Les meilleurs kayaks gonflables
4.8/5 - (6 votes)