Où Peut-on faire du kayak librement ?

Où peut-on faire du kayak librement ?

De plus en plus prisé parmi les activités sportives, le kayak est aussi une source de distraction pour ses adeptes. La pratique de celui-ci se déroule principalement en rivières ou en eaux maritimes selon les préférences. Cela n’empêche pas qu’elle soit soumise à des règlementations que tout kayakiste devrait maîtriser. Voici quelques aspects de celles-ci mis en lumière.

Autorisations pour faire du kayak selon le modèle

L’usage des kayaks en mers tient compte de certaines autorisations à respecter. Il en existe à cet effet deux modèles qui se distinguent essentiellement par leurs tailles et leur homologation. Les plus grandes embarcations font plus de 3,5 mètres pendant que les plus petites ont une taille en dessous de 3,5 mètres.

Si votre kayak fait partie des plus petits, alors, il est classé dans la catégorie des engins de plage puisqu’il n’est pas homologué à la division 245. Le grand modèle, par contre, est conforme à cette dernière, lui valant le titre d’embarcation ou de navire. C’est la différence de dimension qui définit les limitations géographiques sur l’eau.

Ainsi, les modèles de plus petite taille ne peuvent donc voguer à plus de 300 mètres du rivage. Si vous disposez d’une vraie embarcation, vous pourrez naviguer à 2 miles des bords de la mer. Cela équivaut à une distance de 1 852 kilomètres, vous offrant la possibilité de vous aventurer assez loin sur les eaux.

La limite maximale pour faire du kayak en mer peut toutefois s’étendre à 6 kilomètres. Avec les équipements nécessaires et une immatriculation, les kayakistes peuvent se permettre d’aller aussi loin. L’immatriculation concerne essentiellement les amateurs, mais n’exempte pas les passionnés de pêche qui devraient aussi s’en munir.

Limitations relatives aux eaux empruntées

En ce qui concerne les rivières, leur accès via les canoés kayaks est aussi réglementé. Il convient cependant de mentionner la liberté d’accéder à un cours d’eau domanial. Effectivement, les rivières sont classées dans la catégorie des cours d’eau appartenant à l’État. De ce fait, ce dernier les privilégie pour les navires commerciaux.

Tout engin à moteur est interdit de circuler dans ces zones. Une règlementation liée à la vitesse est imposée dans ces eaux. En résumé, le cours d’eau domanial est susceptible d’accueillir des activités en kayak. Tâchez juste de savoir qu’il y a une règlementation à respecter en dépit du fait que la priorité est donnée aux embarcations commerciales.

Quant aux cours d’eau dits non domaniaux, c’est le droit privé qui les régit. Ce sont les rivières et les ruisseaux sous la houlette des anciennes règles. Il est fréquent de trouver des navires à pagaie dans ces eaux. Elles appartiennent au domaine public, mais les propriétaires riverains en possèdent des portions. Ceux-ci disposent donc du droit d’interdit la berge du cours d’eau.

Autrement dit, la navigation en kayak sur les eaux non domaniales est envisageable tant qu’elle ne s’effectue pas sur le lit du cours d’eau. Bien que la probabilité soit faible, le fond de ces rivières ne doit pas être touché par ces embarcations. En négociant convenablement avec les propriétaires, vous pourrez obtenir d’accoster sur la berge.

Droit de circulation pour la navigation et la pêche

Le kayak à l’instar des engins nautiques jouit du droit de circuler librement. Ce type de bateau est donc autorisé à naviguer sur une mer ou une rivière. Néanmoins, son éligibilité à la liberté de la circulation n’est pas prise en compte sur certains cours d’eau. Ce sont ceux qu’une eau courante n’alimente pas et regroupent principalement les plans d’eau ou encore les eaux closes.

Même des sites mis à disposition du public peuvent servir de zone de navigation aux kayakistes. Cependant, pour vous y rendre, vous devrez emprunter une bonne route bien dégagée et suffisamment praticable. Un accord et une autorisation pourraient être nécessaires si vous devez passer par un terrain privatif.

Aussi, une option impliquant d’utiliser un plan d’eau à titre sportif ou particulier est envisageable. À cet effet, il vous faut constituer un dossier légal qui appuiera une telle exploitation. En d’autres termes, des autorités locales doivent donner leur accord, si un club de kayak désirait naviguer sur des plans d’eau pendant une durée déterminée.

Les règles ne sont pas identiques lorsqu’il s’agit d’exploiter les eaux libres pour la pêche. Dans ce cas, c’est celui qui possède le droit de pêche qui vous donne l’éligibilité à la navigation sur un cours d’eau. En France, dans les plans d’eau publics, les pêcheurs à bord d’un kayak sont soumis à la même réglementation que les amateurs de pêche.

Lieux où faire du kayak en France

Plusieurs activités sportives comme la randonnée permettent de contempler les beaux paysages de la France. C’était sans compter sur la possibilité de découverte à travers la navigation. Vous trouverez justement en France de très belles rivières adéquates pour faire du kayak. Muni de votre pagaie, la descente de ces dernières en canoé offre de splendides points de vue.

À cet effet, voici quelques endroits qui laisseront davantage transparaître la beauté de la France :

· Les Gorges de l’Ardèche : idéal pour profiter d’une journée pleine d’adrénaline et de contemplation, ce parcours de 30 kilomètres échoue dans les gorges après avoir offert quelques rapides ;

· Les Landes de Gascogne sur la Leyre : magnifique rivière sillonnant les Landes, la Leyre offre des parcours sensationnels pouvant s’étendre de plusieurs heures à des jours ;

· Le parc national des Calanques : zone fréquemment visitée par des dauphins, découvrir le parc marin des Calanques en kayak peut être l’une des plus belles expériences de votre vie. Une petite baignade dans ces eaux vous laissera des souvenirs inoubliables ;

· Le long des châteaux de la Loire : voguez à bord de votre kayak gonflable en remontant la Loire et son patrimoine historique. C’est l’occasion de découvrir les magnifiques châteaux de la région.

· Vous pouvez également faire du kayak en Île-de-France, près de Paris

Vous avez aimé cet article ?
Suivez-nous sur Facebook
comment sécher un kayak gonflable ?
Les meilleurs kayaks gonflables